Comment bien laver son masque ?

En Bref :

Lavage en machine à 40° MAXIMUM (pour la durabilité des élastiques)

Maximum 800t/min pour l’essorage.

Lavage à la main possible.

Puis repasser très chaud le masque.

Astuce : Le repassage du masque au fer, à une température adaptée au tissu, peut contribuer à éliminer certains micro-organismes. Il ne se substitue toutefois pas au lavage.

De façon générale, les préconisations existantes pour les masques chirurgicaux s’appliquent aux masques «barrières» en tissu : ne pas dépasser une durée de portage de plus de quatre heures et ne pas réutiliser un masque ôté du visage sans l’avoir lavé.

Ne pas mettre le masque dans de l’eau bouillante !

De hautes températures abîment le tissu

Les masques «barrière» en tissu n’ont pas un pouvoir filtrant très important. Les particules les plus fines, en effet, peuvent passer au travers. Ceci n’est guère préoccupant puisque, hors de certains contextes de soins hospitaliers, une contamination par des particules virales en suspension dans l’air est jugée hautement improbable.

En revanche, les mailles du tissu doivent rester suffisamment serrées pour faire efficacement écran aux postillons. De même, le tissu doit garder une certaine épaisseur pour que les gouttelettes ne pénètrent pas trop vite le tissu, et le traversent.

C’est la raison pour laquelle un masque en tissu ne peut pas être réutilisé indéfiniment… et également la raison pour laquelle les masques en tissus ne doivent pas être lavés à trop haute température (surtout pas être bouillis) ou avec des produits trop corrosifs.

0